"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 avril 2007

P. Hopko: Structure ligurgique de la Semaine sainte ou semaine de la Passion (1)


Dans l'Église Orthodoxe, la dernière semaine de la vie terrestre du Christ est officiellement appelée Semaine de la Passion ou Semaine Sainte. Dans les livres liturgiques, chacun de ces 7 jours est dit "grand et saint." Il y a des Offices spéciaux célébrés dans toutes les églises. Pour les fidèles, la vie cesse à ce moment-là d'être simplement terrestre, tandis qu'ils "montent à Jérusalem avec le Seigneur" (Matines du Lundi Saint).

Chaque jour de la Semaine Sainte a son thème propre. Le lundi évoque la parabole du figuier stérile qui, ne produisant pas de fruit, est condamné. Le mardi, l'accent est mis sur la vigilance des Vierges Sages qui, à la différence des vierges folles, étaient prêtes lorsque le Seigneur vint à elles au coeur de la nuit. Le mercredi, l'accent est mis sur la femme pécheresse qui se repent. Les Offices de ce jour insistent beaucoup sur le contraste entre cette prostituée qui est rachetée, et Judas, choisit comme Apôtre, et qui est perdu. L'une fait don de ses biens au Christ et embrasse Ses pieds; l'autre vend le Christ et Le trahit d'un baiser.

Durant ces 3 jours, l'Évangile est lu aux Heures et aux Vêpres, quand la Liturgie des saints Dons Présanctifiés est célébrée.

Les lectures de l'Ancien Testament sont prises dans l'Exode, Job et les Prophètes. L'Évangile est aussi lu aux Matines – appelées traditionnellement "Office du Fiancé", en référence à la fin du monde et au Jugement Dernier. La coutume veut que ces "Offices du Fiancé" soient célébrés durant la nuit.

"Voici, le Fiancé arrive au milieu de la nuit. Et bienheureux le serviteur qu'Il trouvera veillant. Mais indigne celui qu'Il trouvera nonchalant. Veille donc, mon âme, à ne pas sombrer dans le sommeil, afin de n'être pas livrée à la mort et enfermée hors du Royaume. Mais reviens à toi et chante : Tu es Saint, Saint, Saint notre Dieu. Par la Mère de Dieu, aie pitié de nous." (Tropaire des 3 premiers Jours, ton 8).

Durant les 3 premiers jours de la Semaine Sainte, l'Église prescrit pendant les Heures la lecture intégrale des 4 Évangiles, jusqu'au commencement du récit de la Passion du Christ. Bien que ce ne soit habituellement pas possible en paroisse, on s'efforce néanmoins de lire un Évangile en entier, en privé ou à l'Office, avant le Jeudi Saint.
Protopresbytre Thomas Hopko, "The Orthodox Faith"
icone de la Parabole des 10 vierges, les 5 sages et 5 sottes, Matthieu 25


Aucun commentaire: