"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 décembre 2015

Conseiller sans connaître l'âme de l'autre (saint Gabriel de Géorgie)

Ne donne pas de conseil à celui dont tu ne connais pas l'état spirituel. Ton conseil peut le détruire.
Saint Gabriel (Urgebadze)




Не зная духовного состояния ближнего, не давай советы. Твой совет может погубить его.
Архимандрит Гавриил (Ургебадзе)

28 décembre 2015

27 décembre 2015

Qu'est-ce que l'Église Orthodoxe? (saint Sébastien)

Qu'est-ce que l'Église Orthodoxe? C'est un corps ou une communauté de fidèles qui
1. croient correctement en la révélation divine et
2. obéissent à une hiérarchie instituée légitimement par notre Seigneur Jésus-Christ en Personne, à travers les saints Apôtres.
Afin d'appartenir à l'Église Orthodoxe, il y a 2 conditions principales
prérequises:
1. accepter vraiment, comprendre correctement et confesser en toute vérité l'enseignement divin de la Foi, et
2. reconnaître la hiérarchie et la prêtrise légitime, d'en recevoir les saints mystères ou Sacrements, et en règle générale, de suivre ses préceptes pour tout ce qui concerne le Salut.
Saint Sebastien Dabovich, "Preaching in the Orthodox Church: Lectures and Sermons by a Priest of the Holy Orthodox Church"






WHAT is the Orthodox Church? The Orthodox Church is a body or community of people, who, 1—correctly believe in divine revelation; and 2—who obey a lawful hierarchy instituted by our Lord Jesus Christ himself, through the holy apostles. In order to belong to the Orthodox Church two principal conditions are required: First—to accurately accept, rightly understand and truthfully confess the divine teaching of faith; and secondly— to acknowledge the lawful hierarchy or priesthood, to receive from it the holy mysteries or sacraments, and generally to follow its precepts in matters concerning salvation.Book St Sebastion Preaching in the Orthodox Church
Saint Sebastian Dabovich, Preaching in the Orthodox Church: Lectures and Sermons by a Priest of the Holy Orthodox Church

26 décembre 2015

Appréciez chaque bouffée d'air frais, c'est don de Dieu (Thomas Merton)

Chaque respiration que nous prenons, c'est un don. Chaque instant de la vie, c'est une grâce.
Thomas Merton

P. John







"Each breath we take is a gift. Each moment of life is a grace." - Thomas Merton

Fr. John

25 décembre 2015

"Puer natus est" - L'Ange du Grand Conseil!


Puer natus est nobis, et filius datus est nobis : cujus imperium super humerum ejus : et vocabitur nomen ejus magni consilii Angelus.

Un Enfant nous est né, un Fils nous est donné : la souveraineté est sur Son épaule. On l'appellera du nom d'Ange du Grand Conseil.



ndt : le Grand Conseil étant une expression de l'harmonie interne à la Sainte Trinité, "ange" signifiant "envoyé" ("machal")

 

24 décembre 2015

Engendré avant l'étoile du Matin! (Liturgie orientale)


Prokimenon de la Nativité, ton 4


de Mon sein Je T'ai engendré avant l'étoile du matin,
le Seigneur l'a juré, Il ne S'en repentira pas


chorale Saint Jean Damascène, Paris

Les cadeaux de Noël (grumpy cat)

Tout ce que je veux pour Noël c'est...
 

DE LA BOUFFE!


Liturgies bilingues slavon-français en nouvelle édition

Liturgie de Saint Jacques, frère du Seigneur, en slavon et en français

"Livre à usage liturgique avec le texte intégral de la Divine Liturgie de Saint Jacques, frère du Seigneur et premier évêque de Jérusalem, en version bilingue: en slavon et en français. L'ouvrage est publiée avec la bénédiction de l'évêque Nestor de Chersonèse.

La liturgie attribuée à saint Jacques, frère du Seigneur et premier évêque de Jérusalem, est une des plus anciennes liturgies eucharistiques conservées par l’Église orthodoxe. Si la liturgie de saint Basile et celle de saint Jean Chrysostome remontent, dans leur forme actuelle, au rite célébré à Byzance, Constantinople, la liturgie de saint Jacques est l’héritage de la communauté chrétienne de Jérusalem. Ce rituel est rarement utilisé par les orthodoxes aujourd’hui. La liturgie proprement byzantine – constantinopolitaine – s’est imposée au deuxième millénaire à l’ensemble des Églises orthodoxes. Cependant, la pratique d’utiliser la liturgie de saint Jacques le jour de sa mémoire le 23 octobre et le dimanche après la Nativité du Seigneur (associé au souvenir du roi David, de Joseph, l’époux de la Vierge, et de saint Jacques) subsiste dans le patriarcat de Jérusalem, en Grèce et dans quelques autres diocèses. Dans certaines Églises, comme sur l’île grecque de Zante (Zakynthos), cette liturgie est célébrée de manière régulière. L’Église orthodoxe russe a découvert cette liturgie au XXe siècle. L’Église russe hors frontières y a joué un rôle de premier plan, en publiant et diffusant le rite de saint Jacques. En Russie même, l’usage de cette liturgie fut introduit à Saint-Pétersbourg par le métropolite Nicodème Rotov. Il y subsiste et se répand actuellement. Il y a d’importantes différences entre la version grecque de la liturgie de saint Jacques, imprimée par les Éditions synodales de l’Église de Grèce en 1952, et celle, en slavon, qui fut publiée en 1970 par le monastère de la Sainte-Trinité de Jordanville avec la bénédiction du Synode de l’Église russe hors frontières. La présente édition suit, pour ce qui concerne l’ordo, la version de l’Église russe hors frontières. En revanche, la traduction des prières est faite, par le P. Alexandre Siniakov, à partir du texte grec publié par l’Église de Grèce. La maquette du livre est l'oeuvre de Victor Smirnov, formateur au Séminaire. "

ISBN : 979-1093217000
15€

source du texte et achat en ligne




Divine Liturgie de saint Jean Chrysostome (bilingue) / Божественная Литургия свт. Иоанна Златоуста

La nouvelle édition de la Divine Liturgie de saint Jean Chrysostome en version bilingue parallèle slavon-français.

Le texte slavon est conforme à celui des Éditions du Patriarcat de Moscou. La traduction française est celle de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale, approuvée par l'Assemblée des évêques orthodoxes de France et reproduite avec son aimable autorisation. Le livre est publié avec la bénédiction de l'évêque Nestor de Chersonèse.

Cet ouvrage élégant est relié en cuir, avec trois signets (rubans bicolores). Il est conçu pour servir de missel aux membres du clergé célébrant la liturgie. Mais il sera aussi utile aux laïcs désirant suivre le texte de l'office.

ISBN : 979-1094948002
20€

source du texte et achat en ligne
 


 Vêpres dans le rite byzantin orthodoxe / Последование вечерни



Nouvelle édition augmentée de l'office des vêpres en slavon et français

Après l'épuisement de la première édition de l'office des vêpres en version bilingue — slavon et français — les Éditions Sainte-Geneviève du Séminaire publient une nouvelle édition augmentée des vêpres selon le rite byzantin. Elle est complétée par les prières sacerdotales et les textes propres aux vêpres solennelles. Cette édition, destinée à l’usage liturgique, contient l’intégralité de l’office vespéral : à la fois les parties chantées par l’assemblée ou le chœur et celles qui sont dites par le prêtre, le diacre et le lecteur. Les différences entre vêpres ordinaires et solennelles (du samedi soir et de la veille des grandes fêtes) sont bien indiquées. Les litanies de la litie se trouvent en annexe. Le texte slavon reprend la version publiée par le patriarcat de Moscou. La traduction française des psaumes est celle de l’Association épiscopale liturgique pour les pays francophones (AELF) qui nous a gracieusement autorisés à les reproduire. Les litanies sont données dans la traduction de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale. Ce petit livre de belle qualité sera utile à ceux qui président la célébration des vêpres et à ceux qui souhaitent la suivre et y participer.

ISBN : 979-10-94948-03-3
12€

source du texte et achat en ligne

 

23 décembre 2015

Noël: pour le Christ ou le père noël? (grumpy cat)


Cher Père Noël, ne songe même pas à tenter d'entrer dans notre maison le soir de Noël.
Grand-mère est armée, et elle est irascible.

Saint Dagobert II, roi d'Austrasie et martyr (+ 679)

Synaxe de saints de Belgique orthodoxe, avec saint Dagobert II (2ème en bas à droite)
icône en latin, par Irina Gorbounova-Lomax
Paroisse Saint Seraphim de Sarov, Namur, Belgique

Le roi Dagobert II était le fils du roi d'Austrasie Sigebert III, que son père Dagobert 1er avait installé comme roi à l'âge de 5 ans, en 634. Il était né de Sigebert II et de la reine Himmechilde, alors que Sigebert III avait depuis longtemps adopté le fils de son tout-puissant maire du palais Grimoald, auquel on avait donné le nom de Childebert. A la mort de Sigebert III, le 1er février 656, Dagobert fut écarté du trône par Grimoald qui y plaça son propre fils, le pseudo-Childebert III et chargea l'évêque de Poitiers, Didon, de conduire le jeune Dagobert dans un monastère en Irlande, où il resta une vingtaine d'années. L'Irlande était encore terre de profonde Orthodoxie, qui fut donc la Foi dans laquelle le futur roi Dagobert II fut élevé.

Cependant, il y fut si oublié des siens que lorsque Childebert III disparut en 662, on ne pensa pas à lui. Le trône fut attribué à son cousin, le deuxième fils de Clovis II et de sainte Bathilde, qui devint Childéric II. Mais quand ce dernier eut été assassiné en 675, les grands d'Austrasie qui ne voulaient pas être gouvernés par le maire de Neustrie Ebroïn se souvinrent de leur roi disparu depuis si longtemps et prièrent saint Wilfrid, le métropolitain d'York, de bien vouloir le leur ramener.

Dagobert fut accueilli par tous ses sujets, aussi bien ceux de l'Austrasie proprement dite que ceux des parties austrasiennes de l'Aquitaine et de la Provence, mais il fut bientôt attaqué par Ébroïn qui gouvernait la Neustrie au nom de son cousin Thierry III. Il semble que cette guerre n'eut pas d'autre résultat que de ravager la région de Langres.
Contrairement aux coutumes de cette époque trouble, où les prélatures s'achetaient, saint Dagobert II soutint saint Arbogast, évêque de Strasbourg et il appela l'ermite saint Florent à succéder à ce dernier.


Au printemps de 679, Wilfrid se rendant en pélerinage à Rome rencontra le roi Dagobert III qui, sachant les difficultés qu'il connaissait en Angleterre, lui offrit le siège épiscopal de Strasbourg. Wilfrid refusa et continua son voyage. Quand il revint, Dagobert était mort: il avait été assassiné le 23 décembre 679 dans la forêt de Woëvre et son corps avait été enseveli à Stenay. Wilfrid fut arrêté par un évêque qui l'invectiva durement "Comment es-tu assez téméraire pour passer chez les Francs, toi qui es digne de mort pour nous avoir envoyé un tel roi qui ruinait les cités, méprisait les conseils des anciens, humiliait les peuples par le tribut, tel Roboam, fils de Salomon, abaissait les églises de Dieu avec leurs prélats? Il a subi le châtiment de ses crimes, il est tué et enterré." Wilfrid répondit : "Par le Christ Jésus, je dis la vérité et par saint Pierre, je ne mens pas, c'est selon le précepte donné par Dieu à Israël qui avait habité en terre étrangère qne j'ai reçu cet exilé, que je l'ai aidé, nourri, élevé pour votre bien et non pour votre malheur, pour qu'il soit, comme il l'avait promis, bâtisseur de villes, consolateur des citoyens, conseiller des vieillards et défenseur des églises de Dieu, O très juste évêque, qu'aurais-tu fait d'autre si un exilé était venu vers ta Sainteté? " Et l'évèque s'humilia "Je vois que tu es plus juste que moi..."
 

Dans la Vita Wilfridi, Eddi, le biographe de Wilfrid, attribue sa mort "à la ruse des ducs et au consentement des évêques". Le martyrologe de Liège qui raconte qu'il fut assassiné par son filleul Jean : Lors d'une sieste qu'il prenait après une grande chasse aux cerfs, Dagobert dormait au pied d'un arbre, proche d'une fontaine appelée Arphays. Un coup fatal lui fut porté par celui dont il était en droit d'attendre la loyauté.
Ceux qui profitèrent de la mort de Dagobert II furent les maires du palais, celui de Neustrie, Ébroïn, qui lui avait déjà fait la guerre, et celui d'Austrasie, Pépin, qui s'empressa de reprendre le pouvoir. A une époque aussi brutale, de tels ambitieux ne reculaient pas devant un assassinat. Et l'on comprend que le souvenir de ce malheureux roi ait touché le coeur du peuple et qu'il ait fini par le vénérer comme martyr. Vox populi, vox Dei!

A l'élévation des reliques, l’empereur Charles II le Chauve (+877) fera édifier la basilique Saint-Rémy à Stenay pour y déposer le corps du saint. Il ne reste de cette basilique qu’un portail redécouvert en 1965. Avant le Schisme d'Occident et la destruction de la majeure partie de ses saintes reliques & lieux consacrés au cours des guerres de religion en France, il était commémoré dans les diocèses de Nancy, Toul, Strasbourg et Verdun (ce dernier conservait ses reliques et Dagobert II y avait établi sa capitale à Stenay).


Mouzay, vitrail de saint Dagobert II, 1860


Fontaine de saint Dagobert II, à Charmoy, près de Stenay


Crâne-reliquaire de saint Dagobert II. Ce crâne fait actuellement partie du "Trésor des Sœurs Noires", patrimoine mobilier conservé à Mons.


Stèle du martyre de saint Dagobert II, Stenay

Tropaire de saint Dagobert II, ton 4
Exilé dans un saint monastère de la verte Irlande,
formé aux grandes vertus et aux devoirs de monarque,
tu régnas ensuite sur nos terres avec trop de droiture aux yeux de tes pairs,
car trop céleste pour ces puissants aux moeurs corrompues.
Désirant la gloire supranaturelle de Dieu,
tu Lui resta fidèle jusqu'à la fin, ô saint roi Dagobert, second du nom.
Nous qui te commémorons ce jour, nous implorons tes prières,
car elle est puissante, l'intercession d'un martyr, pour obtenir que le Christ sauve nos âmes.



Oratio.
Deus, qui pópulo tuo sanctum dedísti rectórem Dagobértum : concéde, quǽsumus ; ut, tanti intercessóris précibus et tuæ pietátis defensióne, ab ómnibus ubíque libéremur adversis, et tranquílla prosperitáte in tua laude lætémur. Per Dóminum.

Concede, quǽsumus, omnípotens Deus : ut quos culpæ miséria fecit hic éxsules ; beáti Dágoberti, Regis et Mártyris tui, intercéssio gloriósa regni cæléstis fáciat esse coherédes. Per Dóminum
.


A ne PAS confondre avec Dagobert I, qui bien que politiquement un monarque acceptable, fut moralement un paillard invétéré faisant la désolation de saint Eloi - en tout cas c'est ce qu'affirme la chansonnette populaire de 1750 encore bien connue des cercles estudiantins de nos régions ;-)



Bibl. - Vie de Dagobert (Biblioth. hag. lat., n. 2081), dans Mon. Germ. Hist., Scriptores rerum merov., t. 2, p. 511-524. Ce texte n'a d'intérêt que pour l'histoire du culte. Les rares indications sur Dagobert II sont très dispersées : Liber Historiae Francorum, c. 43, dans Mon. Germ. Hist., Script. rer. merov., t. 2, p. 316. -Vie de saint Wilfrid par Eddi (Bibtioth. hag. lat., n. 8889), c. 27 et 31, dans Mabillon, Acta sanct. ord. S. Bened., saec. 4, 1a p., p. 691 et 695-696. Vie de sainte Salaberge (Biblioth. hag. lat., n. 7463), c. 13, dans Mabillon, op. cit., saec. 2, p. 427; Acta sanct., 22 sept., t. 6, p. 525; Mon. Germ. Hist., Script. rer. merov., t. 5, p. 57.
Miracles de saint Memmie de Châlons (Biblioth, hag. lat., n. 5910-5911) dans Acta sanct., 5 août, t. 2, p. 7.
E.-J. Tardif, Les chartes mérovingiennes de Noirmoutier, Paris, 1899, a montré que Dagobert II avait été reconnu jusqu'en Poitou.
B. Krusch, Chronologica regum Francorum stirpis Merovingicae, dans Mon. Germ. Hist., Script. rer. merov., t. 7, p. 494-495. - L. Levillain, La succession d'Austrasie au 7ième siècle, dans Revue historique, t. 112, 1913, p. 63-93. - F. Lot, dans Hist. gén. de Glotz, Moyen Age, t. 1, p. 282-287. -    E. Vacandard, Vie de saint Ouen, p. 283-286. - V. Leroquais, Les bréviaires mss., t. 5, p. 76; Les psautiers mss. latins, t. 2, p. 262.


22 décembre 2015

Savoir écouter n'apporte que du bénéfice (p. John)

Entends le conseil, accepte la discipline, pour être sage à la fin (Proverbes 19,20)
P. John





Listen to advice and accept instruction, that you may gain wisdom for the future." (Proverbs 19:20)

Fr. John

21 décembre 2015

Religion et science (p. Tryphon, Eorhf)

Prêtre dans l'église des saints startsis d'Optina et professeur d'astrophysique à l'université de Minsk : ce n'est pas incompatible!

La vision théologique de Dieu et la science naturelle

L'Orthodoxie n'exclut pas de la vision théologique de Dieu les découvertes de la science naturelle. La science et la Foi peuvent être en harmonie l'une avec l'autre, et notre désir de restaurer notre communion avec Dieu peut impliquer à la fois la science naturelle, et la science de l'âme. Un Chrétien Orthodoxe n'a pas à mettre de côté la connaissance scientifique afin d'adhérer à la Foi. "Il n'y a qu'avec la connaissance superficielle que naissent de fausses contradictions entre foi et connaissance, entre religion et science" (I.M. Andreyev)." (*)

Dans l'amour du Christ,
Higoumène Tryphon


(*) I. M. Andreev
Ivan Andreev (1894–1976) était professeur au Holy Trinity Seminary, où il enseignait l'apologétique, l'Histoire ecclésiastique, la littérature, la théologie morale et la psychologie. Né à Saint-Petersbourg, il a étudié la philosophie à la Sorbonne à Paris et à l'université de Saint-Petersbourg. Cependant, pour son développement spirituel, il a été formé par les écrits de saint Théophane le Reclus, saint Ignace Brianchaninov, les staretz d'Optina, et d'autres porteurs de l'Orthodoxie traditionnelle. Opposé à la déclaration de loyauté du métropolite Serge envers le gouvernement soviétique, il fut un ardent membre de l'Église des Catacombes. Après la 2ème Guerre Mondiale, il émigra vers l'Amérique du Nord, où il devint professeur au  Holy Trinity Seminary. Il écrivit nombre d'articles, et en dehors de son engagement dans l'Église, il donna aussi des conférences sur des sujets médicaux et en littérature.






The theological vision of God and natural science

Orthodoxy does not exclude from the theological vision of God the findings of natural science. Science and faith can be in concert with one another and our desire to reinstate our communion with God can involve both natural science, and the science of the soul. An Orthodox Christian does not have to suspend scientific knowledge in order to adhere to faith. "Only with a superficial knowledge do there arise false contradictions between faith and knowledge, between religion and science (I.M. Andreyev)."

Love in Christ,
Abbot Tryphon



I. M. Andreev
http://www.holytrinitypublications.com/en/Contributor/112/I._M._Andreev.html
Ivan Andreev (1894–1976) was a professor at Holy Trinity Seminary, where he taught apologetics, church history, literature, moral theology, and psychology. He was born in St. Petersburg, and studied philosophy at the Sorbonne in Paris and the University of St. Petersburg. However, in his spiritual development he was formed by the writings of St. Theophan the Recluse, St. Ignatius Brianchaninov, the Optina Elders, and other bearers of traditional Orthodoxy. Opposed to Metropolitan Sergius’ declaration of loyalty to the Soviet government, he was an ardent member of the Catacomb Church. After the Second World War, he emigrated to America, where he became a professor at Holy Trinity Seminary. He wrote many articles and outside his involvement in the Church also gave lectures on medical subjects and literature.



20 décembre 2015

Métropolite Seraphim dit non aux progressistes militant en faveur de l'homosexualité dans l'Église

Athènes, 5 Avril 2015 - Le métropolite Seraphim de Pireaus a sévérement critiqué des tentatives de réviser la tradition de l'Église au sujet des sodomites, rapporte le site AgionOros.ru en faisant référence au site officiel grec Romfea.
http://www.pravoslavie.ru/english/78465.htm
  
"L'ennemi s'efforce de faire de nous, le peuple, des esclaves de la chair et du péché, de transformer des créatures spirituelles en matérielles, comme des bêtes sans raison.."

"L'Église Orthodoxe respecte la vie privée et le libre-arbitre de l'homme. Cependant, il faut remarquer que le processus de légalisation de crime contre la nature humaine et sa physiologie est bien avancé : aujourd'hui, la laide passion de l'homosexualité a été légalement reconnue. Demain, c'est la pédophilie qui sera légalisée (aux Pays-Bas, p.e). Ensuite viendra la bestiale zoophilie (Allemagne). C'et le plus grand crime contre le Dieu éternel et la personne humaine, répétant le blasphème de Sodome et Gomorre."

"La justification, le soutien et la promotion de ces honteuses et impies passions, de même que les tentatives pour les présenter comme des variantes de la norme sont non-naturelles et inadmissibles. Les Saintes Écritures qui expriment la Volonté de Dieu ont bien des fois condamné l'homosexualité comme une passion, un péché et une abomination."

"Pour la totalité des saints Pères, l'homosexualité est un des péchés les plus pervers et impurs, une ingratitude outrageante envers le Créateur, un blasphème et un déni de l'Évangile. La propagande publique de l'homosexualité est comme une peste frappant à la fois la famille et la société. Et enfin, elle causera des désordres psychopathologiques chez les enfants élevés par des couples de même sexe (et nous sommes activement encouragés à accepter cette pratique)."






Athens, April 5, 2015 - Metropolitan Seraphim of Piraeus has severely criticized attempts revise the Church tradition regarding sodomy, reports AgionOros.ru with reference to Romfea.

“The enemy is striving to make us, people, slaves to the flesh and to the sin, to turn spiritual creatures into material ones, like dumb animals…”

“The Orthodox Church respects private life and man’s free will. However, it should be noted that the process of legalization of the crime against the human nature and physiology is going on: today the vile passion of homosexualism has been legally recognized; tomorrow pedophilia will be legalized (take Holland, for example); the next will be bestiality (Germany). This is the gravest crime against Eternal God and the human personality, repeating the blasphemy of Sodom and Gomorrah.”

“Justification, support and promotion of these shameful and ungodly passions as well as attempts to present them as a variation of the norm are unnatural and inadmissible. The Holy Scriptures which express the Will of God more than once condemn homosexuality as a passion, a sin and abomination.”

“For all the Holy Fathers homosexuality is one of the most corrupt and unclean sins, an outrageous ingratitude to the Creator, blasphemy and denial of the Gospel. The public propaganda of homosexuality is like a plague on both the family and the society. Moreover, it will cause psychopathological disorders in children raised by same-sex couples (and we are being actively urged to accept this practice).”

19 décembre 2015

Avoir l'argent pour maître de vie (p. Justin Paru)

Notre homme moderne met trop de coeur dans des bagatelles et des détails, il est assailli par beaucoup de fausses choses et ne sait pas choisir... Notre homme contemporain est devenu trop matérialiste, soumis au nouveau tyran : l'argent. Partout où nous regardons, nous entendons dire que l'argent est tout, le maître de ce monde. Celui qui fait de l'argent son maître, se fait un serviteur au diable
Staretz Justin Parvu






"Our modern man puts too much heart into trifles and details, is assaulted by a lot of false things and does not know how to choose...Our contemporary man has become too materialistic, a subject to the new tyrant: money. Everywhere we look, we hear that money is everything, the master of this world. He, who makes money his master, makes himself a servant to the devil"
Elder Justin Parvu, 20th Century Romanian staretz

18 décembre 2015

Comment prier pour ses ennemis (saint Gabriel Urgebadze)

Nous ne pouvons nous pardonner ou pardonner aux autres que si nous avons la conviction profonde que tous les êtres humains font partie d'une humanité commune, ce qui implique qu'aucun individu, aucun groupe n'est supérieur à un autre.
Jean Vanier


Le père Gabriel Urgebadze, récemment glorifié, se vit demander comment prier pour les ennemis. Le staretz répondit : "D'abord, commencez par prier pour ceux que vous aimez le plus, par exemple pour vos enfants. Ensuite priez pour les autres membres de votre famille. Ensuite pour tous ceux d'entre vos proches et vos voisins que vous n'avez pas eu comme ennemis. Bénissez la ville dans laquelle vous vivez, mais pas seulement elle, bénissez tous les habitants du pays. Et votre pays n'est pas le seul, il est entouré d'autres pays - demandez à Dieu que les gens ne se querellent pas. Alors, lorsque vous aurez prié pour tout le monde, et que seul reste l'ennemi - ne l'abandonnez pas. Demandez à Dieu de remplir son coeur de bonté et de compréhension et de sagesse. Voilà comment vous saurez prier pour vos ennemis.
Saint Gabriel





Father (now Saint) Gabriel (Urgebadze) was asked how to pray for enemies. The Elder replied: "First, begin to pray for those whom you love the most, for example, about your children. Then pray for other members of your family. Then for all of your relatives and neighbors that you have not had as enemies. Bless the city where you live, but not only Tbilisi [i.e. your own city] - bless all residents of Georgia [i.e. your own country]. And Georgia [or your own country] is not alone, it is surrounded by other countries - ask God that the people do not feud. Now, when you have prayed for everyone and only the enemy remains - then do not forsake him. Ask God to fill his heart with goodness, and understanding - wisdom. That's how you will be able to pray for your enemies."

17 décembre 2015

L'examen de conscience et la sainteté (p. Tryphon, Eorhf)

Il ne devrait pas se passer une heure sans que nous ne prenions du temps pour examiner notre coeur, car l'heure du jugement pour survenir à tout instant, et nous devons être prêts à rendre compte de nos vies à Dieu. Il n'y a pas d'amélioration spirituelle si nous ne cherchons pas à plaire à Dieu par une vie de sainteté. Si nous voyons du bien dans nos actes, nous devons l'attribuer à Dieu. Si nous trouvons que nous avons négligé notre lutte spirituelle, et avons agit en le négligeant sottement, dans notre faiblesse, nous devons nous tourner vers Dieu dans la repentance. Nous devons nous décider à changer de voie, avec l'aide de Dieu, et lutter contre l'ennemi de nos âmes. La saintenté ne vient que pour ceux qui luttent.

Dans l'amour du Christ,
Higoumène Tryphon

16 décembre 2015

Être de respectueux gestionnaires de la Création (p. Tryphon, Eorhf)

Comme moines Chrétiens Orthodoxes, nous sommes attachés à l'importance du respect de l'environnement, qui requiert de nous d'être de bons gestionnaires de ce que Dieu nous a donné. Une partie importante de cette gestion, c'est d'oeuvrer à la durabilité, basée sur un principe simple que tout ce dont nous avons besoin pour notre survie et le bien-être dépend, directement ou indirectement, de notre environnement naturel. Quand l'équilibre est maintenu, nous pouvons coexister avec l'environnement, plutôt que le combattre ou l'exploiter.

Avec notre but de durabilité en vue, nous avons des ruches d'abeille et produisons le plus possible notre nourriture, toujours sans pesticides. Nos légumes sont viennent graines rustiques, signifiant que ce sont des variétés qui sont fécondées par pollenisation. Contrairement aux hybrides, ils produisent des graines que vous récoltez, qui produiront des plantes avec la plupart des caractéristiques de la plante originale, ce qui est essentiel pour leur durabilité. Nous mangeons les oeufs de nos heureuses volailles en liberté, des poules Rhode Island Reds et des coqs Bard Rock. Nous limitons notre utilisation d'eau, maintenons nos thermostats aux températures inférieures et éteignons les lumières quand elles ne sont pas nécessaires. Nous essayons du mieux que nous pouvons pour ne pas gaspiller l'énergie, nous efforçant de témoigner de l'importance, comme Chrétiens, de prendre grand soin de ce merveilleux monde que Dieu nous a donné. Notre prochaine étape, ce sera l'installation de panneaux solaires sur nos nombreuses batisses orientées au sud.

Nous venons de terminer la construction de notre premier grand potager clos, un système de croissance verticale [ndt: comme sur de la permaculture]. C'est souvent construit en forme de cercle mesurant 1m80 de diamètre, avec un muret qui l'entoure et une avancée dedans formant comme une sorte de gâteau dont on aurait coupé une tranche. Le trou au centre sert à déverser le compost qui humidifiera et nourrira le sol. Notre but est d'en construire au moins 5, qui nous permettrons de faire pousser des légumes et des fruits avec très peu d'eau.

En tant que moines, nous croyons qu'il est important de laisser la "plus petite empreinte" possible, utilisant les ressources naturelles en étant reconnaissant à Dieu. L'éthique eucharistique signifie que nous devons utiliser les ressources naturelles avec reconnaissance, et les offrir à Dieu. Une telle attitude est pour nous, Chrétiens, incompatible avec le gaspillage. Comme moines, nos pratiques ascétiques nous rappellent que même les plus simples aliments et les plus simples conforts, qui ont été donnés pour nos besoins, sont des dons de Dieu. Ils ne sont pas à notre disposition pour être abimés ou gaspillés.

Dans l'amour du Christ,
higoumène Tryphon

15 décembre 2015

Tous, nous avons une croix à porter (ancien Ephrem de Katounakia)

Chacun d'entre nous a une croix à porter. Pourquoi? Puisque le Maître de notre Foi a enduré la Croix, alors nous aussi, nous aurons à l'endurer. D'un côté, la croix est douce et légère, mais d'un autre côté, elle peut aussi être amère et lourde. Cela dépend de notre propre volonté. Si nous portons la croix du Christ avec amour, alors elle sera très légère, comme une éponge ou un bouchon. Mais si nous avons une attitude négative, alors elle s'alourdira, et sera trop lourde à porter.
Ancien Ephrem de Katounakia






"Everyone has a cross to carry. Why? Since the leader of our faith endured the cross, we will also endure it. On one hand, the cross is sweet and light, but, on the other, it can also be bitter and heavy. It depends on our will. If you bear Christ’s cross with love then it will be very light; like a sponge or a cork. But if you have a negative attitude, it becomes heavy; too heavy to lift."
Elder Ephraim of Katounakia

14 décembre 2015

Pratiquer l'Évangile par la miséricorde envers notre prochain (p. Seraphim Rose)

Étant nourri de l'enseignement évangélique et nous efforçant d'en vivre, nous devrions faire preuve d'amour et de compassion envers la misérable humanité qui nous entoure de nos jours. Il n'y a probablement jamais eu autant de gens malheureux que de nos jours, même avec toutes les facilités matérielles et gadgets que notre société nous apporte. Les gens souffrent et meurent du manque de Dieu - et nous pouvons les aider en lui apportant Dieu. De nos jours, l'amour s'est considérablement refroidi chez beaucoup - mais nous-mêmes, ne nous refroidissons pas. Aussi longtemps que le Christ nous enverra Sa grâce et réchauffera nos coeurs, nous n'avons pas à être froids.
P. Seraphim Rose






"Being filled with the Gospel teaching and trying to live by it, we should have love and compassion for the miserable humanity of our days. Probably never have people been more unhappy than the people of our days, even with all the outward conveniences and gadgets our society provides us with. People are suffering and dying for the lack of God—and we can help give God to them. The love of many has truly grown cold in our days—but let us not be cold. As long as Christ sends us His grace and warms our hearts, we do not need to be cold."
Fr. Seraphim Rose

13 décembre 2015

Aimer son prochain et vouloir qu'il soit sauvé à l'exemple de saint Jean Maximovitch

"Il interdisait à son clergé toute participation aux offices ’panorthodoxes’ à cause de la canonicité douteuse de certains participants ; et il secouait la tête en signe d’incrédulité devant les activités des ’oecuménistes’. Il était d’une rigueur absolue en ce qui concerne la sainte doctrine de l’orthodoxie... Quiconque l’a vu n’est pas près d’oublier le regard redoutable de Vladika abaissant les trikeria (chandeliers) épiscopaux lors de la proclamation des anathèmes contre les hérétiques, le Dimanche de l’Orthodoxie ; alors, il ne faisait qu’un avec l’Eglise excluant de son sein tous ceux qui rejettent la foi intègre et salvatrice de l’orthodoxie. Cette attitude procédait non de quelque ’pharisaïsme’ ou ’fanatisme’ étroit, mais de la même crainte de Dieu que Vladika conserva toute sa vie, et qui interdit à quiconque de transgresser la Loi de Dieu sinon au péril de son propre salut."
Vie de notre Père dans les Saints, Jean Maximovitch, Archevêque de Shangaï, Bruxelles et San Francisco (1896-1966). par Presbytera Anna

12 décembre 2015

Les reliques incorrompues de saint Spyridon à Corfou (Grèce)

Le corps de saint Spyridon a une température constante de 36,6° celcius. Ses ongles et cheveux continuent de pousser. Et le plus étonnant, le vêtement qu'il porte doit être changé tous les 6 mois, car il s'use, comme s'il ne reposait pas dans un cercueil. Le gardien de l'église dit qu'en certaines occasions, aucune clé ne permet d'ouvrir le cercueil. Alors les prêtres savent que le saint ne s'y trouve pas, qu'il parcourt l'île.

Ce phénomène des reliques incorrompues de saint Spyridon a été étudié par quantité de scientifiques venant de partout au monde, et l'Église leur laissait libre accès. Cependant, biophysiciens et chimistes ayant étudié les restes sacrés sont restés pantois. Il n'y a pas d'autre explication qu'un miracle, ce que n'importe quel visiteur Chrétien Orthodoxe de l'église à Corfou peut aussi constater.

Dès lors, si vous avez besoin d'aide ou juste de réconfort, adressez-vous à saint Spyridon. Si vos intentions sont pures, il vous aidera sans aucun doute.
Saint Spyridon de Trimythonte, prie Dieu pour nous!



ndt : voir aussi
http://fr.orthodoxwiki.org/Spyridon_de_Trimythonte









Тело святого Спиридона имеет постоянную температуру: 36,6 градусов. У него растут волосы и ногти. И что самое удивительное - одежду, которая на нем надета, меняют раз в полгода, потому что она снашивается, будто он не лежит в раке, а ходит. Хранитель раки рассказал, что бывали случаи, когда ключ просто не может открыть замок на раке. И тогда священники знают - святого в раке просто нет, он ходит по острову.
Феномен нетленных мощей святого Спиридона пытались исследовать ученые со всего мира, и церковь им не препятствовала. Однако биофизики и биохимики, изучив мощи святого, лишь развели руками. Нет иного объяснения, кроме чуда, тому, что может видеть любой православный посетитель храма на Корфу.
Так что, если вы нуждаетесь в помощи или просто в наставлении, обращайтесь к святому Спиридону. Если ваши намерения чисты, то он обязательно поможет. Святый Спиридоне Тримифунтский, моли Бога о нас!
src

11 décembre 2015

Le Christ, célébrant de l'Eucharistie (p. Tryphon, Eorhf)

Le caractère eschatologique de l'Eucharistie

Certains pourraient dire que nos églises Orthodoxes et les vêtements liturgiques portés par notre clergé sont trop extravagants, et que nous devrions simplifier la manière d'exprimer notre foi religieuse. Mais lorsque nous contemplons le caractère eschatologique de l'Eucharistie, nous prenons conscience que nous arrivons dans le règne du sacré, où ni le temps ni l'espace existent, et où nous entrons dans le Royaume du siècle à venir. Dans la Divine Liturgie, nous expérimentons "le jour qui ne connaît ni fin ni soir, ni lendemain, le siècle qui ne connaît ni fin ni ne vieillit", selon les paroles de saint Basile le Grand.

L'expression de notre humilité comme Chrétiens doit avoir lieu en dehors de la Liturgie, car nous n'oserions pas transformer la célébration Eucharistique en une opportunité pour faire étalage de notre humanité, car c'est le Christ Lui-même Qui offre et est offert. C'est le Christ qui est le véritable Célébrant, et réellement le Christ Ressuscité qui vient dans Sa gloire au dernier jour. Les prêtres ne sont pas les véritables célébrants de l'Eucharistie, mais simplement les icônes de ce Christ eschatologique, Celui que nous adorons. Cet honneur rendu à l'icône passe de là au Prototype, Qui est le Christ glorifié.

Dans l'amour du Christ,
Higoumène Tryphon

Photo: Icône récemment peine pour l'Autel de notre monastère, par Matushka Ann Margitich de Santa Rosa, Californie.

10 décembre 2015

La vie de paroisse et le concept du "premier ami" (p. Johannes)

Une idée géniale, en particulier en paroisse - le concept du Premier Ami.

Cette idée mérite d'être prise en considération pour quiconque a un groupe à gérer sur la voie de la croissance, ou si vous-mêmes voulez vous joindre à un groupe déjà existant. C'est très simple : faites-vous ou soyez un "premier ami."

Lorsque quelqu'un rencontre un groupe de personnes, comme une paroisse, où chacun connaît chacun, y faire son chemin peut être difficile. Il a besoin d'un Premier Ami pour l'aider à y faire ses premiers pas. Quelqu'un dont il peut attendre qu'il s'y trouvera toujours et qui sera accueillant.

Celui lui permettra d'être suffisament en contact avec le groupe pour y tisser des amitiés supplémentaires. Eventuellement, le premier accueillant sera remplacé par le processus de sélection naturelle des affinités, par d'autres avec qui le lien d'amitié pourra être plus grand.

Pour avoir ou pour être ce Premier Ami, il n'est pas nécessaire d'avoir une base pour une relation de longue durée. Simplement être gentil, et vouloir être en relation, au moins jusqu'à ce que l'interaction avec d'autres dans le groupe puisse avoir eu lieu plusieurs fois.

Prêtre Johhannes Jacobse
Naples (Floride)






This is a great idea especially in a parish - First Friend Concept

I have an idea that might be worth considering for anyone who has a group which they would like to see grow, or if you want to become a part of a group. Its very simple, make or be a "first friend".

When someone encounters a group of people, say a church, and everybody else knows everybody else, finding a path to the inside can be hard. They need a First Friend to help them have their foot in the door. Someone they can generally expect to be there and to be welcoming.

This allows them to be around the group long enough to begin to form additional friendships. Eventually, the first friendship will be replaced through the natural selection process of friendship, by others with whom a friendship bond may be greater.

To have or be the First Friend one does not have to have a basis for a long lasting relationship. Just be nice and willing to stick with it for a bit; at least until they can interact with others in the group a few times.
saturday Oct 31 2015
Fr. Johhannes Jacobse, Naples (Florida)




09 décembre 2015

Croire en soi ou en l'évangile (saint Augustin d'Hippone)

Si vous ne croyez dans les Évangiles que ce que vous y aimez, et rejetez ce que vous n'y aimez pas, alors ce n'est pas l'Évangile que vous croyez, mais en vous-même.
Saint Augustin d'Hippone






“If you believe what you like in the Gospels, and reject what you don’t like, it is not the Gospel you believe, but yourself.”
St. Augustine

08 décembre 2015

La distraction dans la prière (p. John)

Lorsque l'on devient distrait pendant la prière, il est important de s'en rendre compte et d'agir rapidement. Reconnaissez le fait que les forces du mal tentent activement de vous détourner de la prière, et levez-vous immédiatement, faites le signe de Croix sur votre personne. Ensuite, reprennez vos prières, le faisant avec un profond sens de l'humilité et une grande ferveur.

P. John






When one becomes distracted in prayer, it is important to realize the situation and act quickly. Recognize the fact that the forces of evil are actively tempting you away from prayer and rouse yourself by immediately making the sign of the cross over your person. Then begin your prayers again, doing so with a deeper sense of humility and with greater fervor.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

07 décembre 2015

Du comportement du supérieur envers ses subalternes (saint Seraphim de Sarov)

"Sois une mère pour tes moines, plutôt qu'un père. Tout supérieur doit être - et rester - pour ses ouailles, comme une mère raisonnable. Une mère aimante ne vit pas pour elle, mais pour ses enfants. Elle supporte les infirmités des infirmes avec amour, elle purifie ceux qui sont souillés, les lave doucement, paisiblement ; les habille de vêtements propres et neufs ; les chausse, les réchauffe, les nourrit, les console et tâche de les entourer de façon à ne jamais entendre de leur part la moindre plainte. De tels enfants sont attachés à leur mère. Ainsi chaque supérieur doit vivre non pour lui, mais pour ses ouailles. Il doit être indulgent pour leurs faiblesses; supporter avec amour leurs infirmités; recouvrir les maux des pécheurs par des emplâtres de miséricorde; relever avec douceur ceux qui tombent; purifier tranquilement ceux qui se sont souillés par un vice quelconque, en leur imposant une pénitence supplémentaire de prière et de jeûne; les habiller de vertu par l'enseignement et l'exemple; s'en occuper constamment et sauvegarder leur paix intérieure de façon à ne jamais entendre de leur part ni cri ni plainte. Alors, de leur côté, ils feront leur possible pour procurer au supérieur la tranquilité et la paix."
"Seraphim de Sarov", par Irina Goraïnoff, DDB 1995 pp. 63-64

06 décembre 2015

Célébrer dignement la Saint Nicolas (grumpy cat)

Je vais célébrer la Saint Nicolas en frappant un hérétique..

ou deux, ou trois, ou quatre.. je ne sais pas m'arrêter tant c'est rigolo.

05 décembre 2015

UOPC: Expo-vente 2015 du monastère de Minsk à Bruxelles, pour l'orphelinat et la maison de réinsertion

Moleben pour l'inauguration de l'expo-vente ce jeudi 3 décembre 2015
(Photo Lecteur Jean-Michel)
 
Toute la magie d’un Noël russe. Pour une œuvre de charité

C’est comme un marché de Noël, sauf que c’est à l’intérieur, c’est donc aussi comme une exposition riche en décorations en bois, souvenirs, boules de Noël, des icônes mais aussi des crèches, des matriochkas… Nous sommes bien dans cet univers coloré, inventif, mais toujours proche, tout simplement humain.

Durant six semaines, la librairie UOPC à Bruxelles accueille quelques-unes de celles qu’on appelle affectueusement les "petites sœurs de Minsk" qui y proposeront une gamme inimaginable de leurs «produits» allant de l’icône au miel, de la boîte décorée à l’onguent. Et tout cela, pour financer des projets qui tiennent à l’accueil des plus démunis, à leurs œuvres de charité: poursuivre les travaux de construction du Centre d’hébergement pour femmes en difficulté avec enfants et soutenir le projet d’aide aux enfants orphelins polyhandicapés.

Comme chaque année, à pareille époque, les sœurs du Monastère orthodoxe Ste Elisabeth de Minsk (Bièlorussie) reviennent à Bruxelles exposer des produits fabriqués dans leurs ateliers monastiques.

«En 11 ans, cette exposition est devenue vraiment familiale, explique sœur Alexandra, une des jeunes sœurs apostoliques du monastère qui a appris le français à l’université. Nous avons maintenant un grand nombre d’amis en Belgique c’est pourquoi nous ne sommes pas tristes de quitter le monastère pendant cette grande fête de Noël. Au contraire, nous nous réjouissons de retrouver notre grande famille belge, de faire de nouvelles connaissances et de partager avec tous la joie de Noël».
       

A l’exposition les sœurs proposent une gamme de produits monastiques très variée faits à la main avec amour et dans la prière (livres, calendriers, CD, croix et médailles en argent, icônes, miel, baumes, tisanes, poupées russes, jouets pour les enfants, crèches, boîtes laquées et d’autres souvenirs, foulards, produits en céramique, etc.)

Mais aussi, des rencontres, des conférences, des moments de partage:

Le jeudi 17 décembre à 19h, rencontre fraternelle «Pèlerinage au monastère Sainte Elisabeth» (en questions: le lien vivant entre la Sainte Martyre Elisabeth et sa fondation Marthe et Marie à Moscou et le monastère Ste Elisabeth à Minsk, la vie monastique et le service apostolique des Sœurs, nouveaux projets, film 3D — visite guidée), agapes et partage fraternel.

Les mercredis 9 et 23décembre à 19 h, rencontre autour du «Mystère de l’icône» (discussion avec une sœur iconographe, l’histoire des plus célèbres icônes miraculeuses, film sur l’iconographie).

Les mercredis 16 et 30 décembre à 19 h, soirées consacrées aux «Vertus curatives des herbes» (une sœur raconte des propriétés de produits de santé (miel, tisanes, sirops, pommades, crèmes), la dégustation est incluse).

Et tous les jours jusqu'à Noel, une «master class» de peinture d’icône et de matrechkas.

L’exposition aura donc lieu à la librairie UOPC, Avenue Gustave Demey 14-16, 1160 Bruxelles — Tél. 02/648.96.89, www.uopc.eu du 2 décembre 2015 au 15 janvier 2016 du lundi au samedi de 9h 30 à 19h 00

À noter que les «sœurs de Minsk» seront aussi à Luxembourg (du 20 novembre au 23 décembre), Hôpital UCL Mont-Godinne (Godinne, B, du 7 au 15 décembre), Strasbourg (du 27 novembre au 31 décembre), Geneve (du 4 décembre au 26 décembre) et Lausanne Suisse (du 20 novembre au 26 décembre).

Contact: sœur Nymphodora: 0470 56 54 45 (à partir du 2 Decembre) etl’adresse e-mail du Monastere: sainte.elisabeth@gmail.com

source texte:
http://obitel-minsk.by/_oid100110532.html


Le catalogue de vente :
site internet : http://catalog.obitel-minsk.com
facebook : https://www.facebook.com/cataloguestelisabeth


04 décembre 2015

Tu veux voir le Seigneur? (apophtegmes)

Lorsque tu regardes ton frère, tu vois le Seigneur notre Dieu.
Abba Apollo - Paroles des Pères du Désert






"When you see your brother, you see the Lord your God"
Abba Apollo - The Sayings of the Desert Fathers

03 décembre 2015

Comment trouver le repos du coeur (saint Augustin)

"Tu nous as faits orientés vers Toi,
et que notre coeur est sans repos
tant qu'il ne se repose pas en Toi
."

Saint Augustin d'Hippone, Confessions, Livre 1, ch. 1

en anglais :
http://www.ccel.org/ccel/augustine/confess.i_1.html