"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 septembre 2017

Trouver la paix de Dieu (st Isaac)


Toutes les voies que prennent les hommes en ce monde n'apportent pas la paix, à moins qu'ils ne commencent à espérer en Dieu.
saint Isaac le Syrien

23 septembre 2017

le chemin vers Dieu (saint Isaac)


Le chemin vers Dieu est une croix au quotidien. Personne n'est jamais facilement allé au Ciel. Nous savons où mène la voie facile.
Saint Isaac le Syrien

22 septembre 2017

Les "petits" péchés (st Marc)


Le diable nous fait croire que les petits péchés sont sans importance, car autrement, il ne parviendrait pas à nous faire chuter par de grands péchés.
saint Marc l'Ascète

21 septembre 2017

20 septembre 2017

Comment chasser les ténèbres de votre âme (st Porphyrios)


Ne luttez pas pour chasser les ténèbres hors de la chambre de votre âme.
Faites-y une petite ouverture pour que la lumière y entre, et alors les ténèbres disparaîtront.
Saint Porphyrios

17 septembre 2017

La joie est le mystère de ma vie (p. Braga)


"Mes chers amis, je pense que le mystère de ma vie, c'est la joie. Et je ne me lasse jamais de dire à tout le monde d'être joyeux. Pourquoi devrions-nous être tristes, alors que nous appartenons au Seigneur, et qu'Il nous aime tant qu'Il ne peut cesser de poser Son regard sur nous, comme une mère qui "dévore" son bébé du regard?"
Archimandrite Roman Braga


la biographie du père Braga rappelle tous les sévices qu'il a subis, comme tant d'autres Chrétiens, pendant le régime socialiste en Roumanie. A mettre en perspective avec la joie intérieure!
http://orthodoxcanada.ca/Archimandrite_Roman_(Braga)

16 septembre 2017

La haine, c'est d'abord un problème en soi-même (p. Stephen)

Si vous détestez quelqu'un, vous n'avez pas besoin de le lui dire. Cette haine nous concerne nous-mêmes, avant tout, et pas notre prochain.
Je ne veux pas dire qu'il n' y ai rien dans l'autre qui ne soit l'objet de cette haine, mais la haine a son existence propre. C'est la preuve que quelque chose ne va pas en nous. À moins et jusqu'à ce qu'on s'occupe de ce "quelque chose" - nous n'avons vraiment aucun moyen de connaître ce qui est vrai au dehors de nous-mêmes.
D'abord, réfléchissez à l'énergie qui y est associée. L'énergie est générée de l'intérieur de nous-mêmes - et non de l'extérieur. Je pense que l'impulsion primaire, ce sont les blessures profondes de la honte, non reconnue, non soignée, même pas consciemment. C'est la forme la plus profonde de la douleur. La haine (et la plupart des colères, anxiétés et dépressions) est en grande partie le résultat de la honte. C'est le "bruit" qu'elle génère. La haine, etc., ne sont pas des réactions rationnelles - elles sont beaucoup plus profondes - tout à fait inarticulées et pré-verbales.
Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose contre la haine des autres. La plupart du temps, travailler sur des limites - au sein desquelles nous pouvons nous protéger, si c'est possible.
Père Stephen Freeman (OCA)




If you hate someone, you do not actually need to tell them that. Hatred is not about them, it's about our own selves.
 I do not mean to imply that there's nothing there in the other that is the object of hate - but hate is it's own thing. It's evidence of something within our own selves. Unless and until that "something" is dealt with - we really have no way of knowing what is true outside of ourselves.
 First - think of the energy associated with it. The energy is being generated from within our own selves - not from the outside. I think the primary drive are deep wounds of shame, unacknowledged, untended, even unknown consciously. It is the deepest form of pain. Hate (and most anger, anxiety and depression) are largely the result of shame. They are the "noise" that it generates. Hate, etc., are not rational reactions - they are much, much deeper - quite inarticulate and pre-verbal.
 I don't think there is much we can do about other people's hate. Mostly, work on boundaries - in which we can protect ourselves if possible.

Fr. Stephen Freeman

Saint Anna Orthodox Church,
Oak Ridge, TN, United States
https://www.stanneorthodoxchurch.com

15 septembre 2017

L'Église, fidèle au Christ depuis 2000 ans

L'Église Orthodoxe est évangélique, mais pas Protestante. Elle est orthodoxe, mais pas Juive. Elle est catholique, mais pas Romaine. Elle n'est pas confessionnelle - elle est d'avant les Confessions. Elle a cru, enseigné, préservé, défendu et est morte pour la Foi des Apôtres depuis le Jour de la Pentecôte il y a 2000 ans.
Steve Robinson & Bill Gould




The Orthodox Church is evangelical, but not Protestant. It is orthodox, but not Jewish. It is catholic, but not Roman. It isn’t non-denominational – it is pre-denominational. It has believed, taught, preserved, defended and died for the Faith of the Apostles since the Day of Pentecost 2000 years ago.
Steve Robinson and Bill Gould

14 septembre 2017

Toute une paroisse protégée de l'ouragan Irma par saint Dimitri de Thessaloniki (sep 2017)

La paroisse du père Johanes Jacobse a reçu une grâce du Ciel pendant l'ouragan Irma. Située au milieu de ce qui est devenu la zone imprévue de passage d'Irma, quand bien même les dégâts généraux sont importants - il a aussi publié 10 photos personelles du lendemain de l'ouragan -, non seulement l'église a été épargnée, mais aussi les maisons de tous les paroissiens. Et personne de sa paroisse n'a été blessé ou tué. Et l'église a reçu un surplus de grâce : une icône de saint Dimitri de Thessaloniki, avec relique, a tout embaumé d'odeur du myron, exsudant à travers le plastique.
On priait pour cette paroisse jusqu'en Grèce. Petite église de mission fondée par ce prêtre né aux Pays-Bas, ayant fait ses études à Thessaloniki et au séminaire Saint Vladimir aux USA, et prêtre du patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche en Floride, bien connu des auditeurs de Ancien Faith Radio.

Gloire à Dieu.

"J'ai examiné l'église. Seulement un peu d'infiltration d'eau. J'avais enlevé tous les objets de l'Autel avant qu'Irma ne surgisse en ville, afin de les protéger au cas où une fenêtre se briserait.

Après avoir vérifié l'église aujourd'hui, je suis entré dans mon bureau (dans l'obscurité, pas de courant électrique) et alors que j'ouvrais la porte, un arôme très fort de myrrhe a rempli le bureau, et par "fort" je veux dire qu'il était "palpable".

J'ai localisé la source, ça provenait de cette icône qui avait un peu de myrrhe des reliques de Saint Dimitri de Thessalonique. Elle a exsudé à travers le plastique.

Les Orthodoxes en comprendront le sens. C'est un signe de la protection de Saint Dimitri pour notre paroisse. J'ai placé l'icône sur notre Autel encore vide.

Dieu est glorifié par Ses Saints.

J'écris ceci dans le noir. Pas de courant.

Saint Païssios et Saint Panteleimon, voire même Saint Dimitri (étant donné la myrrhe - voir ci-dessus) sont intervenus. Des prières ont été élevées en Grèce et dans cette région, simultanément des centaines (milliers?) de personnes, tant de prières pour demander l'intervention divine. Quelques actions accomplies du côté de la Floride ont achevé le tout. C'est à ce moment-là que j'ai su qu'Irma se dégraderait rapidement et que j'ai annoncé qu'il pourrait le faire. Lorsque Joe Bastardi a dit que le front sud [
de l'ouragan] s'affaiblissait et qu'il n'avait pas prévu cela, j'avais ma confirmation. J'ai envoyé un texto à des amis de la région de Tampa pour leur dire de ne pas s'inquiéter. Au moment où Irma les atteindrait, ça ne serait plus qu'un ouragan de classe 1 ou une tempête tropicale.

P. Johanes"

la paroisse :
http://stpeterorthodoxchurch.com

source info & photos :







13 septembre 2017

Ce monde tourne fou (p. Païssios)

Ce que je vois autour de moi pourrait me rendre fou, si je ne savais pas que peu importe ce qui se passe, Dieu aura le dernier mot.
Saint Païssios l'Athonite

10 septembre 2017

Sans la grâce de Dieu, pas d'illumination intérieure (staretz Joseph)

Si la grâce de Dieu n'éclaire pas l'homme, quand bien même vous lui diriez beaucoup de bonnes paroles, elles ne lui apporteront aucun bénéfice. La personne vous écoute un moment, mais peu après, elle retourne à ce qui la tient captive. Cependant, si la grâce agit immédiatement, en même temps que vos paroles, alors un changement surgit à ce moment-là, correspondant à la prédisposition de la personne. Et dès ce moment-là, sa vie est transformée. Ceci a arrive à ceux qui n'ont pas endurci leur oreille et leur conscience.
Ancien Joseph l'Hésychaste, "Vases précieux du Saint Esprit"

09 septembre 2017

Saint Omer, évêque de Thérouanne (9 septembre)

Enluminure : L'évêque saint Omer et le roi Dagobert 1er

Saint OMER (OMAR, AUDEMAR, AUDOMARUS), natif du Cotentin, moine de Luxueil en Franche-Comté, puis évêque de Thérouanne en Artois, fondateur d'un monastère qui allait donner naissance à la ville de Saint-Omer (667 ou 670). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XVI du Supplément aux Ménées.)

Saint Omer naquit, vers la fin du 6ième, à Orval, près de Coutance (Normandie), de parents fort pieux. Son père s'appelait Friulphe et sa mère Domitta. Ils eurent grand soin de former dans les lettres et la vertu ce cher fils, qui était l'unique fruit de leur mariage. Après la mort de Domitta, la grâce croissant en lui avec l'âge, il résolut de renoncer au monde et de devenir moine; il réussi même à convaincre son père à l'y suivre. Ils vendirent donc leurs biens pour en distribuer l'argent aux pauvres. Et ainsi, pauvres des biens de la terre, mais riches des biens du Ciel, morts au monde et ne vivant qu'en Jésus-Christ, fidèles à la grâce et ennemis du démon, ils se rendirent au monastère de Luxeuil, la célèbre école monastique du désert des Vosges d'où sortaient tant de saints. Ils y furent cordialement accueillis par l'abbé saint Eustaise (612 ou 615), successeur du fondateur saint Colomban. Et après les avoir soumis à de rudes épreuves pour les débarrasser de tout lien terrestre et surtout de leur mutuel attachement, les admit ensemble à la vie monastique. Friulphe y persévéra jusqu'à la fin et mourut saintement.

Saint Omer devint bientôt un modèle pour les autres frères. Il était chaste de corps et d'esprit, premier à l'obéissance et dans l'humilité, le plus versé dans la connaissance chrétienne, le plus aimable par sa charité et par sa douceur, et grand ascète par l'austérité des jeûnes et des veilles. Cette ferveur ne se ralentit pas dans la suite des années, comme cela arrive trop souvent aux jeunes gens qui commencent à servir Dieu avec beaucoup d'ardeur, et se relâchent après par leur négligence. Elle augmenta tellement, que sa réputation se répandit par tout le royaume Franc. Le roi Dagobert 1er, en étant informé, le fit élire évêque de Thérouanne par les suffrages libres du clergé et du peuple. Saint Achair, évêque de Tournai et Noyon, y contribua beaucoup.

Saint Omer trouva dans son diocèse une occupation digne de son zèle apostolique. Les Morins, peuplade du diocèse de Thérouanne, étaient malheureusement retombés dans le paganisme, d'où ils avaient été tirés par les prédications de saint Victoric et de saint Fuscien, illustres martyrs de Jésus-Christ, à Amiens, où ils furent mis à mort par la cruauté du préfet Rictiovare. Il travailla avec tant d'application à ramener ses ouailles à la Foi Chrétienne, qu'après les avoir éclairées des lumières de l'Évangile, il fit brûler leurs idoles et bannit entièrement de son diocèse les cultes des faux dieux. Il fut aidé dans cette sainte expédition par saint Bertin, saint Momrnolin et saint Bertrand, qui le secondèrent avec son zèle, comme ses fidèles disciples.

Parmi les épisodes de sa vie, lorsqu'il était à Boulogne, petite ville de son diocèse, un prêtre lui demanda permission d'aller se détendre sur le bord de la mer. Le saint, à qui Dieu avait révélé le malheur qui lui arriverait s'il y allait, lui défendit expressément de le faire. Le clerc désobéit, et, ayant trouvé un petit bateau qui servait à passer la rivière à l'endroit où elle se décharge dans la mer, il grimpa dedans pour se promener le long du rivage; mais une furieuse tempête s'étant élevée tout à coup, il se retrouva vite en danger de faire naufrage. Le péril le fit réfléchir, et il se repentit de sa faute, et, se voyant à la merci des vents sans savoir où il était, il implora l'assistance du saint évêque. Après sa prière, il aborda à terre; mais il fut bien surpris de se voir à la côte d'Angleterre. La crainte de tomber entre les mains des bandits, dans un pays si éloigné, lui fit redoubler ses prières ; il supplia de nouveau le saint de ne pas l'abandonner. Se confiant en sa bonté pastorale, qu'il était sûr être informée par un esprit prophétique du péril dans lequel il se trouvait, il remonte sur le bateau, et, menant une bonne navigation, il arrive en peu de temps au même lieu d'où il était parti. Il courut aussitôt auprès du saint, se prosterna devant lui pour lui demander pardon de sa désobéissance, lui raconta tout ce qui s'était passé, et le remercia de la grâce qu'il avait obtenue par son intercession. Saint Omer le reprit sévèrement de sa faute, et, lui ayant fait réfléchir sur la punition que Dieu tire de ceux qui désobéissent à un ordre sage de leur évêque, il lui interdisit de parler de ce qui s'était passé, et le jeune clerc garda le silence jusqu'après la mort du saint évêque.

Une autre fois, en visite pastorale dans son diocèse, il se reposa sous un arbre près d'un village appelé Jernac (à présent Journi), pour se remettre un peu de la fatigue du chemin. A son réveil, il fit planter, au même endroit où il s'était assis, une croix de bois, sur laquelle, la nuit suivante, on vit paraître une admirable clarté. Depuis, les fidèles honorèrent singulièrement ce même lieu, comme ayant été consacré par la présence d'un si saint homme. Tous les malades qui le visitent par dévotion y reçoivent la guérison de leurs maux.

Vers la fin de sa vie, 667 ou 668, saint Omer rendit visite à saint Aubert, évêque de Cambrai et Arras, à l'occasion de la translation des reliques de Saint Vaast vers l'abbaye. Devenu aveugle, il y fut guéri mais par humilité, Saint Omer préfèra la pauvreté de la cécité et il redevint aveugle. Il aida à la fondation de nombreux monastères et prit la direction spirituelle de saint Vincent de Soignies et sainte Waudru. Il fut également l'éducateur de saint Landelin. Plus tard, saint Fulbert de Chartres en écrivit la vie et les miracles.


Tropaire de saint Omer de Thérouanne, ton 1
Ta mère morte, tu partis avec ton père, devenir moine au monastère de Luxeuil.
Sous la guidance spirituelle d'Eustaise,
Tu acquis les plus hautes vertus monastiques,
Avant que d'être élu évêque de Thérouanne.
Ô saint Omer prie pour le salut de nos âmes!


icône du diacre Paul
icône à commander au monastère de Pervijze

08 septembre 2017

07 septembre 2017

06 septembre 2017

04 septembre 2017

Un père spirituel, ça "porte" le péché de son enfant (saint Nikon)


En priant dans le Jardin de Getsemani, notre Seigneur a donné pour tout père spirituel l'image de la relation qu'il devrait avoir avec ses enfants spirituels, car il prend leurs péchés sur lui-même. Quelle énorme tâche, et quel poids de ce que le père spirituel doit endurer.
Saint Nikon d'Optina

01 septembre 2017

l'illusion du passé nous voile l'avenir (saint Nicolas Velimirovic / prières sur le lac)

Existe-t'il des jours passés, ô homme, que tu aimerais revivre? Ils t'attirent tous comme la soie, et à présent il sont derrière toi comme une toile d'araignée. Ils t'ont salué comme le miel, mais tu les as salués comme de la puanteur. Tous étaient totalement remplis d'illusion et du péché.
Vois comment au clair de lune, les plans d'eau ressemblent à des miroirs. Et comme tous les jours qui ont été éclairés de ta légèreté d'être, ressemblent à des miroirs. Mais alors que tu avançais d'un jour vers l'autre, les faux miroirs ont craqué comme la fine glace, et tu as dû progresser à travers l'eau et la boue.
 
Un jour qui a un matin et un soir comme portes cochères peut-il être un jour?

Seigneur lumineux, mon âme est accablée d'illusions et aspire après un seul jour - pour ce jour sans portes, ce jour d'où mon âme est partie et a sombré dans les ombres mouvantes - pour Ton jour, que j'appelais mon jour, quand j'étais un avec Toi.

Y a-t-il un bonheur passé, ô homme, auquel tu voudrais retourner?

De deux parties de la même douceur, la seconde est la plus banale. Tu détournerais ta tête d'ennui face au bonheur d'hier, si elle était présentée à la table d'aujourd'hui.

Ces moments de bonheur ne te sont donnés que pour te faire désirer le bonheur au sein du Seigneur éternel; et des temps de malheur te sont donnés, pour t'éveiller du rêve bercé d'illusions.

Seigneur, Seigneur, Seigneur, mon seul bonheur, est-ce que tu offriras un abri à ton pèlerin blessé?

Seigneur, ma jeunesse sans âge, mes yeux se baigneront en Toi et brilleront plus que le soleil.

Tu recueilles soigneusement les larmes des justes, et avec eux Tu rajeunis les mondes.

Prières sur le Lac - III - par saint Nicolas (Velimirovic)



Are there days gone by, O man, to which you would wish to return? They all attracted you like silk, and now remain behind you like a cobweb. Like honey they greeted you, like stench you bade them farewell. All were totally filled with illusion and sin.

 See how all the pools of water in the moonlight resemble mirrors; and how all the days that were lit up with your levity resemble mirrors. But as you stepped from one day to the next, the false mirrors cracked like thin ice, and you waded through the water and mud.

 Can a day that has a morning and an evening as doorways be a day?

 O luminous Lord, my soul is burdened with illusions and longs for one day—for the day without doorways, the day from which my soul has departed and sunk into the shifting shadows—for Your day, which I used to call my day, when I was one with You.

 Is there any happiness gone by, O man, to which you would wish to return?

 Of two morsels of the same sweetness the second is the more trite. You would turn your head away in boredom from yesterday's happiness, if it were set out on today's table.

 Moments of happiness are given to you only in order to leave you longing for tme happiness in the bosom of the everhappy Lord; and ages of unhappiness are given to you, to waken you out of the drowsy dream of illusions.

 O Lord, Lord, my only happiness, will You provide shelter for Your injured pilgrim?

 O Lord, my ageless youth, my eyes shall bathe in You and shine more radiantly than the sun.

 You carefully collect the tears of the righteous, and with them You rejuvenate worlds.

Prayers on the Lake - III - st Nicholas (Velimirovic)

29 août 2017

Saint Jean le Baptiste et son martyre (saints Nicolas & Gennade)

Hymne de louange : saint Jean le Baptiste
par saint Nikolai Velimirovich
O saint Jean, merveilleux Baptiste,
Du Sauveur, tu fus le glorieux Précurseur,
Et par ta pureté, tu touchas les âmes humaines.
Et tel une trompette terrifiante, tonna depuis le Jourdain,
Réveillant les hommes de leur torpeur et leus vices habituels,
Alors que la cognée était déjà près des racines.
A genoux devant toi, je te prie :
Aide-moi à résister à toute tentation.
Très puissant prophète, je me courbe vers toi,
Et à genoux je pleure devant toi:
De ton coeur, accorde-moi la force d'un lion,
De ton esprit, accorde-moi la candeur angélique.
Accorde-moi ta force afin que je mette en pratique
D'être soumis à Dieu, et d'être maître de moi,
De baptiser par le jeûne, de purifier par les vigiles nocturnes,
D'adoucir par la prière et les visions célestes,
Et vers tout martyr, de marcher sans crainte
Avec to courage et avec une forte Foi.
O saint Jean, élu de Dieu,
Et glorieux martyr pour la suprême justice,
Toi, dont les armées impies sont effrayées,
Ne reste pas sourd à mes prières,
Mais renforce-moi par tes prières,
Afin que je me tienne comme un vrai cierge devant le Seigneur.

Prologue d'Ochrid

[...]
"La Décollation de saint Jean le Baptiste, une Fête établie par l'Église, est aussi un jour de jeûne strict, car les Chrétiens sont affligés de la violente mort du saint. Dans certaines cultures Orthodoxes, les personnes pieuses ne mangeront même pas d'un récipient plat, n'utiliseront pas de couteau, ni ne mangeront d'aliment de forme ronde en ce jour."

"Ornez-vous avec la vérité, essayez de dire la vérité en toutes choses. Et ne soutenez pas un mensonge, peu importe qui vous demande de le faire. Si vous dites la vérité et que quelqu'un s'en emporte contre vous, ne soyez pas déçu, mais réconfortez-vous avec les paroles du Seigneur : 'Bienheureux les persécutés pour la vérité, car le Royaume des Cieux est à eux' (Mt 5,10)."
Saint Gennade de Constantinople, la chaîne d'or, 26,29





HYMN OF PRAISE: SAINT JOHN THE BAPTIST
by St. Nikolai Velimirovich
O Saint John, wonderful Baptizer,
Of the Savior, you were the glorious Forerunner,
You, with your purity, touched human souls
And, as an awesome trumpet, from the Jordan resounded
From sleep and idle vices, awakening men,
When the axe was near to the root.
To you I bow, to you I pray:
Every temptation, help me to resist.
Prophet most powerful, to you I bow,
And before you kneel and before you I weep:
From your heart, grant me the strength of a lion,
From your spirit, grant me angelic whiteness.
Grant me your strength that by practice to attain
To God be submissive and to rule over myself,
To baptize by fasting, to purify by all-night vigils,
To sweeten by prayer and heavenly vision,
And to every martyrdom, walk without fear
With your courage and with a strong faith.
O Saint John, God's chosen one,
And glorious martyr for supreme justice,
You, of whom the godless armies are afraid
To my prayers, do not turn a deaf ear,
But, strengthen me by your prayers,
That as a true candle before the Lord, I stand.
Src :  Prolog of Ochrid

[...] The Beheading of St John the Baptist, a Feast day established by the Church, is also a strict fast day because of the grief of Christians at the violent death of the saint. In some Orthodox cultures pious people will not eat food from a flat plate, use a knife, or eat food that is round in shape on this day.”

    Adorn yourself with truth, try to speak truth in all things; and do not support a lie, no matter who asks you. If you speak the truth and someone gets mad at you, don’t be upset, but take comfort in the words of the Lord: Blessed are those who are persecuted for the sake of truth, for theirs is the Kingdom of Heaven (Matt. 5:10).
    – St. Gennadius of Constantinople, The Golden Chain, 26,29

28 août 2017

Réjouis-toi, Chrétien, car le Christ a vaincu le mal et la mort! (saint Justin Popovic)

Chrétiens, réjouissez-vous toujours, car le mal, la mort, le péché, le diable et l'enfer ont été vaincus par le Christ. Mais quand tout cela a été vaincu, existe-t'il quelqu'un dans le monde qui pourrait réduire notre joie à néant? Vous êtes le maître de cette réjouissance éternelle tant que vous ne cédez pas au péché. La joie brûle dans nos coeurs par Sa vérité, amour, Résurrection et par l'Église et Ses saints. La joie brûle dans nos coeurs de par les souffrances que nous endurons pour Lui, les insultes supportées pour Lui et la mort subie pour Lui, dans la mesure où ces souffrances écrivent nos noms dans le Ciel.
Il n'y a aucune vraie joie sur la terre sans la victoire sur la mort, mais la victoire sur la mort n'existe pas sans la Résurrection et la Résurrection n'existe pas sans le Christ. Le Christ, l'Homme-Dieu Rescussité, le Fondateur de l'Église, déverse constamment cette joie dans les coeurs de Ses disciples par les Saints Mystères et les bonnes oeuvres. Notre foi est accomplie dans cette joie éternelle, dans la mesure où la joie de la Foi en Christ est la seule vraie joie pour la nature humaine.
Saint Justin Popovich,
ch5 de l'Explication de la 1ère épître du saint Apôtre Paul aux Thessaloniciens)



Christians, always rejoice, for evil, death, sin, the devil and hell have been conquered by Christ. But when all of this is conquered, is there anyone in the
 world who can bring our joy to naught? You are the lord of this eternal rejoicing as long as you do not give in to sin. Joy burns in our hearts from His truth, love, resurrection, and from the Church and His saints. Joy burns in our hearts all because of sufferings for Him, mockings for Him, and death for Him, insofar as these sufferings write our names in heaven. There is no true joy on earth without the victory over death, but the victory over death does not exist without the Resurrection, and the Resurrection does not exist without Christ. The risen God-Man Christ, the founder of the Church, constantly pours out this joy into the hearts of His followers through the Holy Mysteries and good deeds. Our faith is fulfilled in this eternal joy, insofar as the joy of faith in Christ is the only true joy for human nature.
St. Justin Popovich, Explanation of I Thessalonians, 5

27 août 2017

La manière chrétienne de vivre (st Grégoire)

La repentance, c'est le début, le milieu et la fin de la manière chrétienne de vivre.
Saint Grégoire Palamas, première homélie sur la Théophanie

22 août 2017

Nous avons l'esprit du Christ (saint Maxime)

L'esprit de Christ que les saints reçoivent selon la parole, "Nous avons l'esprit du Christ", ne nous vient pas par quelque perte de notre capacité intellectuelle, ni comme un esprit supplémentaire au nôtre, ni comme passant essentiellement et personnellement dans notre esprit. Mais plutôt comme l'illumination de la puissance de notre esprit avec sa propre qualité et lui apportant la même éngergie. Car avoir l'esprit du Christ c'est, à mon avis, penser à Sa façon et à Lui dans toutes les situations.
Saint Maxime le Confesseur, Chapitres sur la Connaissance





The mind of Christ which the saints receive according to the saying, "We have the mind of Christ", comes along not by any loss of our mental power, nor as a supplementary mind to ours, nor as essentially and personally passing over into our mind, but rather as illuminating the power of our mind with its own quality and bringing the same energy to it. For to have the mind of Christ is, in my opinion, to think in His way and of Him in all situations.
St Maximus the Confessor, Chapters on Knowledge

21 août 2017


Un homme qui est courroucé contrec nous est un homme malade; nous devons appliquer un cataplasme sur son coeur - l'amour; nous devons le traiter avec bonté, lui parler doucement, affectueusement. Et s'il n'y a pas la méchanceté profondément enracinée en lui contre nous, mais seulement un accès de colère provisoire, vous verrez comment son coeur, ou sa méchanceté, fondront par votre bonté et amour - comment la bonne volonté conquiert le mal. Un Chrétien doit toujours être gentil, bon et sage pour vaincre le mal par bien.
Saint Jean de Cronstadt

20 août 2017

Comment vaincre la pauvreté (saint Basile)



Si chacun se contentait de ce qui est suffisant pour répondre à ses besoins propres, laissant le restant à ceux qui sont dans le besoin, il n'y aurait ni riches ni pauvres.
saint Basile le Grand

18 août 2017

La joie de la vie spirituelle (Jérôme d'Égine)


Celui qui est mauvais ne sait pas comprendre la joie que nous recevons de la vie spirituelle. C'est pour ça qu'il est jaloux de nous, il nous envie, et nous tend des pièges, et nous en sommes affligés et nous chutons.
Dès lors, nous devons lutter. Parce que sans luttes, nous ne saurions gagner les vertus.
Staretz Ieronymos d'Égine

17 août 2017

Nous péchons tous les jours (saint Jean)


Étant des hommes, nous péchons tous les jours, mais saint Paul nous console en disant "renouvelez-vous" jour après jour. C'est ce que nous faisons avec les maisons : nous les réparons constamment au fur et à mesure qu'elles s'abiment. Vous devriez faire la même chose avec vous-mêmes.
Saint Jean Chrysostome

16 août 2017

S'approcher de Dieu (saint Jean)


L'amoureux du silence se rapproche de Dieu. Il Lui parle en secret, et Dieu l'éclaire. Jésus, par Son silence, fit honte à Pilate. Et un homme, par son silence, vaincra la vanité.
Saint Jean Climaque

15 août 2017

Se connaître soi-même, quelle merveille! (saint Païssios)


Quelle merveilleuse chose que ce sera lorsque nous nous connaîtrons nous-mêmes! Alors l'humilité nous sera un état de vie normal, et Dieu nous guidera au mieux avec Ses dons divins. Alors les lois spirituelles cesseront d'être nécessaires, et celui qui s'élève au plus haut se fera humble, car nous marcherons tous ainsi, et nous ne chuterons plus, et nous recevrons continuellement la grâce de Dieu qui n'est donnée qu'à l'humble.
saint Païssios l'Athonite

14 août 2017

Juger sous couvert du silence (saint Pimen)



Il peut advenir qu'un homme semble garder le silence, mais si son coeur juge les autres, alors en réalité il ne cesse de parler.
saint Pimen le Grand

13 août 2017

Pourquoi baptiser les enfants? (saint Jean)


Nous baptisons même les nourrissons, quand bien même ils ne sont pas souillés par les péchés, afin qu'eux aussi se voient conférer sainteté, droiture, adoption [divine], héritage [du Royaume] et familiarité avec le Christ et Lui appartenir.
saint Jean Chrysostome

10 août 2017

Le feu eucharistique (saint Jean)


L'Eucharistie est un feu qui nous enflamme, afin que tel des lions soufflant le feu, nous puissions quitter l'Autel en étant devenus effrayants pour le diable.
saint Jean Chrysostome

09 août 2017

Craignez le mal comme le feu (saint Jean)


Craignez le mal comme le feu. Ne le laissez pas toucher votre coeur, même si cela semble approprié ou juste. Peu importe les circonstances, ne le laissez pas entrer en vou. Le mal c'est toujours le mal.
Saint Jean de Cronstadt

08 août 2017

Les pensées qui éloignent de Dieu (saint Jean)


L'Apôtre nous a recommandé de prier sans cesse, sans colère ou pensées passionnées. Et c'est une excellente recommandation, car chaque pensée qui éloigne l'esprit de Dieu n'est pas simplement du diable, mais c'est le diable lui-même.
saint Jean Chrysostome

07 août 2017

Le souvenir du bien et du mal, chez les gens de bien et les autres (Grossman)

"De bons hommes et de mauvais hommes sont capables de faiblesse de la même façon. La différence est simplement qu'un mauvais homme sera fier toute sa vie d'une bonne action, tandis qu'un homme honnête est à peine conscient de ses bons actes, mais se rappelle un unique péché pendant des années et jusqu'à la fin!"
Vasily Grossman





"Good men and bad men alike are capable of weakness. The difference is simply that a bad man will be proud all his life of one good deed, while an honest man is hardly aware of his good acts, but remembers a single sin for years on end!"
Vasily Grossman

06 août 2017

Qu'est-ce que l'amour? (métropolite Onuphre)

"L'amour, c'est ce besoin humain de faire du bien, sans rien attendre en retour."
Sa Béatitude le Métropolite Onuphre de Kiev
(le seul, l'unique, le vrai métropolite d'Ukraine)

(méfiez-vous des imitations istanbolito-vaticanesques ;-)





"Love is the human need to do good, expecting nothing in return."
His Beatitude Metropolitan Onuphry of Kiev and All Ukraine

05 août 2017

Semez la bonté (p. Païssie)

Chaque jour, partout où vous allez, laissez derrière vous des petites traces de bonté.
Staretz Païssie de Roumanie





Wherever you go each day, leave behind a little trace of goodness.
Elder Paisius of Romania

04 août 2017

Le Christianisme, c'est une pratique de tous les instants, pas une croyance (p. Seraphim)

"L'Orthodoxie, c'est la vie. Si nous ne vivons pas l'Orthodoxie, nous ne sommes tout simplement pas Orthodoxes, peu importe les croyances que nous puissions avoir."
P. Seraphim (Rose) de Platina





"Orthodoxy is life. If we don't live Orthodoxy, we simply are not Orthodox, no matter what formal beliefs we might hold."
Fr. Seraphim Rose.

03 août 2017

le péché est une maladie (st Seraphim)

De même que chaque maladie a son traitement, chaque péché a sa repentance.
Saint Séraphim de Sarov




As every sickness has its treatment, so every sin has repentance.
St. Seraphim of Sarov

02 août 2017

Si saint Jean le Baptiste devait prêcher la repentance à notre monde actuel...

Suite à une discussion avec un précieux ami sur les difficultés de faire comprendre le vocabulaire de l'Église à une société qui a perdu même les repères les plus basiques tels que le vocabulaire et la culture...


saint Jean : "Engeance de vipères, qui vous a suggéré d’échapper à la Colère prochaine?" (Luc 3,7)

La foule :
- Tu ne ressemble vraiment pas au Christ, Jean
- Tu dois faire preuve de plus d'amour, de l'amour et encore de l'amour
- Tu chasse les gens loin de Jésus
- Tu dois adoucir tes paroles avec du miel
- Tu es une pierre d'achoppement, Jean!
- Jean, tu dois ressembler mieux que ça à Jésus
- Tu dois d'abord construire une bonne relation avec eux
- Tu es trop légaliste!

01 août 2017

La procession du précieux Bois de la Sainte et Vivifiante Croix le 1er août

Elle est la première des trois "Fêtes du Sauveur" en août. Elle marque le début du Carême de la Dormition.

Cette procession a été établie à l'époque de l'empereur Manuel Paléologue. A Constantinople, le bois de la Croix était amené depuis le Trésor impérial le 31 juillet et placé sur l'Autel de la Grande Église (Agia Sofia), où il restait jusqu'à la Fête de la Dormition, étant chaque jour porté en procession pour être vénéré par le peuple.

Tropaire ton 1
Seigneur, sauve Ton peuple, et bénis Ton héritage,
accorde à Ton Église victoire sur les ennemis
et par Ta Croix sauvegarde ce peuple qui t’appartient.


Kondakion ton 4
Toi qui souffris librement d'être exalté sur la Croix,
au nouveau peuple appelé de Ton Nom
accorde Ta bienveillance, ô Christ notre Dieu,
donne force à Tes fidèles serviteurs, les protégeant de toute adversité :
Que Ton alliance leur soit une arme de paix, un invincible trophée !


Autre Kondakion ton 4.
Par Ta Croix, réjouis Tes fidèles,
leur donnant la victoire ;
qu'ils gardent Ton alliance,
arme de paix, trophée de victoire.



src






† Procession of the Precious Wood of the Life-giving Cross of the Lord (1164) August 1

First of the three "Feasts of the Saviour" in August. Beginning of the Dormition Fast.

The Procession was established in the time of the Emperor Manuel Paleologos. In Constantinople, the wood of the Cross was brought forth from the Imperial Treasury on July 31 and placed on the altar of the Great Church, where it remained until the Dormition feast, being carried in procession every day for the people's veneration.

Troparion for The Holy Cross in Tone One
O Lord, save Thy people and bless Thine inheritance. Grant victories to the Orthodox Christians over their adversaries; and by the virtue of Thy Cross, preserve Thy habitation.

Kontakion for The Holy Cross in Tone Four
Do Thou, Who of Thine own good will wast lifted up upon the Cross, O Christ our God, bestow Thy bounties upon the new Nation which is called by Thy Name; make glad in Thy might those who lawfully govern, that with them we may be led to victory over our adversaries, having in Thine aid a weapon of peace and a trophy invincible.

31 juillet 2017

L'acceptation des épreuves (Didachè des Apôtres)


Acceptez les épreuves qui vous surviennent comme quelque chose de positif, sachant que rien n'advient sans Dieu.
Didaché, ou l'enseignement des Douze Apôtres

30 juillet 2017

Les Anges sont présents dans l'église à la Liturgie (saint Bède)

Lorsque nous entrons dans l'église, et nous approchons des Mystères divins, nous devons nous approcher en toute humilité et avec crainte, tant du fait de la présence des puissances angéliques, que du respect dû à l'Oblation sacrée. Car de même que l'on nous rappelle que les Anges étaient présents auprès du corps de notre Seigneur lorsqu'Il gisait dans la tombe, ainsi nous devons croire qu'ils sont présents à la célébration des Mystères de Son très saint Corps au moment de la consécration.
Saint Bède le Vénérable





Whenever we enter the church and draw near to the heavenly mysteries, we ought to approach with all humility and fear, both because of the presence of the angelic powers and out of the reverence due to the sacred oblation; for as the Angels are said to have stood by the Lord’s body when it lay in the tomb, so we must believe that they are present in the celebration of the Mysteries of His most sacred Body at the time of consecration.
The Venerable Bede